Méditation pleine conscience et Plexus solaire

Il ne faut pas confondre méditation et relaxation.

En effet la relaxation consiste simplement à se détendre et apaiser légèrement le mental part en revanche la méditation consiste à fixer une partie du corps un point que ce soit la région du cœur ou encore autre chose tout en gardant cette attention particulière à ce moment-là ;Je dirais qu’il s’agit d’une attention multiples à la fois du corps à la fois du corps émotionnel à la fois du mental c’est comme si on pouvait s’appuyer sur notre conscience. Je sais pas si c’est pour cela qu’on appelle plein de conscience…C’est à la fois cette appui et cette observation de nous-mêmes dans la totalité de notre être et à la fois la conscience du moment présent

une activation de la conscience globale et vous vous avez la sensation de vous observer ou même… C’est vraiment un des signes que la méditation est en train de commencer.

Les principes de base de la méditation

Il s’agit de garder la colonne vertébrale est plus droite possible et de laisser passer l’énergie qui va de bas en haut ou de la terre au ciel. Cette circulation de l’énergie Qi ou vitale est essentiel à ressentir le lien que nous pouvons développer dans la région du cœur .

En effet la zone du plexus cardiaque est une zone faite de neurones enchevêtrées très sensible et qui relit donc les énergies du bas aux énergies du haut que l’on croit ou non à l’existence des roues d’énergie c’est-à-dire les chakra.

Des pauses pour se lier à soi

Pratiquer la méditation pleine conscience au quotidien n’est pas un exercice facile, mais en s’arrêtant de temps en temps ! on devient plus apte à habiter le moment présent au lieu de le remplir . En effet, souvent nous prenons des pauses pour simplement «faire» autre chose et on n’est pas plus attentif à ce qui se passe en nous.

Une pause s’impose encore faisons le pour ëtre plus zen et conscient

Dans son livre Méditer jour après jour, le psychiatre Christophe André invite les gens à ne plus être des «machines à faire» toujours en train de produire et de courir, mais de s’accorder du temps pour simplement observer. Au lieu d’enchainer les tâches et les occupations, on s’efforce de faire une seule chose à la fois.

J’ai personnellement rencontré Monsieur Christophe André qui avait à la base un fond d’angoisse et qui s’est mis à méditer régulièrement. Tout le secret est dans cette aspect régulier et cette confiance à méditer se développe petit à petit.

Le plexus solaire

Le plexus solaire se situe au milieu de votre poitrine, plus précisément juste en dessous de votre sternum . C’est le “creux de l’estomac” juste en dessous du sternum et au dessus de votre ventre.

La zone du plexus solaire est extrêmement importante car c’est un carrefour de votre corps :nerf vague qui contrôle vos intestins et votre digestion, système nerveux para-sympathique qui apaise votre organisme..Puis le réseau sanguin artériel qui capte l’oxygène des poumons peut ainsi être ensuite distribué dans tout votre corps par la pompe du coeur.Pour résumer il s’agit donc du principal cœur de la machine qu’est l homme ou la femme.

Alors comment faire tourner cette machinerie parfaitement rythmée et organisée ? Il faut un élément crucial : le diaphragme libre de toutes tensions qui va masser à longueur de journée votre plexus solaire.

cliquez sur l image :le plexus et le lien entre le haut et le bas

Sur chaque inspiration/expiration, le diaphragme va aider votre coeur à pomper le sang dans tout votre corps. Le diaphragme va masser vos viscères, c’est à dire tous vos organes digestifs ainsi que vos intestins afin de permettre une bonne digestion.

Imaginez un seul instant un diaphragme bloqué ? Premièrement, votre plexus solaire va devenir tendu et douloureux. Vous aurez comme une barre, une boule, un noeuf au niveau du ventre, du plexus solaire. C’est tout simplement une zone qui n’est plus massé de l’intérieur car votre diaphragme est bloqué.

Cela peut se produire suite à des stresse chronique mais également un état de tension interne lui-même entretenue par un dialogue intérieur interne négatif.

Fatigue chronique

Votre énergie est produite à l’intérieur de vos milliards de cellules. Pour produire des molécules énergétiques d’ATP (adénosine triphosphate), vos cellules ont besoin de glucose (nourriture) et d’oxygène (respiration) pour oxyder votre nourriture. Le produit de cette réaction chimique est la produit d’énergie et de chaleur.

Mais si vous avez un blocage du diaphragme, votre apport d’oxygène sera insuffisant pour produire de l’énergie. Le résultat est une fatigue chronique qu’aucun stimulant ne pourra guérir. Vous devez obligatoirement débloquer votre diaphragme pour respirer correctement et bien oxygéner votre corps tout entier pour produire un maximum d’énergie.

Plexus solaire et détente profonde

https://cochera-o.systeme.io/47957dbe

La méditation spinale

La zone du cœur et de tous les chakras est alimenté par l’énergie qui circule le long de l’axe de la colonne vertébrale. Cette méditation permet de renouer avec ces roues énergétiques et de les équilibrer sur la durée. Elle nous permet aussi plus facilement de se concentrer sur une zone à l’intérieur du cerveau qui va nous permettre de développer davantage de conscience et d’intuition grâce à ce lien avec la zone du chakra du cœur. Ainsi tous les neurones qui sont dans la zone du cœur et ils sont nombreux puisque ils sont au nombre de 40 000 vont pouvoir s’interconnecter avec le réseau du cerveau.

  • Utiliser un nouveau mode de pensée qui changera les expériences de votre quotidien OPSER
  • Accéder aux capacités d’apprentissage accéléré et d’auto-guérison qui existent déjà en vous
  • Écouter la sagesse intuitive profonde de votre conscience
  • Accueillir le changement de manière épanouissante
  • Transformer les croyances erronées
  • Éveiller le pouvoir de fusionner votre cerveau et votre cœur pour faire des choix justes et fructueux, quelle que soit la situation
  • Reconnaître vos besoins dans vos relations intimes
  • améliorer son estime de soi

La clé de la respiration : stress et l’angoisse

Lorsqu’on est bébé on respire au niveau abdominal et cela est naturel. Et puis on grandit et on accumule des tensions des émotions qui souvent se bloquent et somatisent dans le corps ce qui induit une forme de rigidité diaphragmatique ! La conséquence ? la respiration devient de plus en plus thoracique et surtout de moins en moins large et profonde.

Cette respiration devient parfois superficielle en se produisant uniquement dans la partie haute pourtant si on veut avoir toutes ses capacités de libération des émotions et du stress …

Reprendre une bonne respiration diaphragmatique n’est pas automatique !

Alors comment va t on réapprendre à respirer en partant de vos abdominaux ?

En pratiquant la Respiration Abdominale Auto Subjective Visualisation RAASV Cela va vous aider à mieux comprendre votre respiration et à commencer à vous centrer sur vos perceptions et visualisation. Ce qui est une forme de méditation dynamique bien sûre !

Cela ressemble à la respiration carré 4 inspires 4 expires ,mais ici nous allons associé des temps d apnée.

  • Vous apprendrez à visualiser
  • Vous lâchez les tensions et le stress
  • Vous Assouplissez votre caisson abdominale
  • Vous calmez votre système nerveux autonome enfin apaisé
  • Vous avez enfin un outil pour gérer votre stress au quotidien

la médiation abdo profonde

Ma préférée : la respiration abdominale 4-1-9

  1. Inspirez à travers vos narines pendant 4 secondes et gonfler le ventre.
  2. Réalisez une mini-pause d’une seconde (pour fluidifier la transition respiratoire).
  3. Expirez de manière lente et relâchée pendant 8 secondes et rentrer le ventre.

Dans cette respiration l’avantage tient au faite que l’expiration est beaucoup plus long et qu’elle va donc éliminer le CO2 et plus l’élimination va se faire en plus l’oxygène dans les poumons va rentrer au cœur des cellules du poumon ce qui va amener déjà une oxygénation plus riche en terme de qualité

  • Poser les mains sur le ventre pour mieux sentir le va et vient de sa respiration. Inspirer par le nez en gonflant le ventre comme un ballon.
  • Expirer lentement par la bouche en rentrant progressivement le ventre.
  • Vider l’air de ses poumons.
  • A nouveau, inspirer en gonflant le ventre comme un ballon et en bloquant l’air dans les poumons quelques secondes.
  • Puis, expirer lentement par le nez cette fois ci en rentrant le ventre.
  • Plus longue est l’expiration, meilleure sera la détente.
  • En inspirant, on peut imaginer que l’on se remplit d’oxygène, d’air pur, d’énergie positive. Et en expirant on expulse le dioxyde de carbone, on évacue ses soucis, ses pensées négativesson stress.
Détendre son diaphragme se passe essentiellement à la compréhension des exercices respiratoires au quotidien

Et c’est d’ailleurs cette respiration que nous adoptons naturellement quand nous méditons c’est-à-dire que il peut y avoir une pause à la fin de l’expiration qui est naturellement plus détendu et plus longue.