La clé de la respiration : stress et l’angoisse

Lorsqu’on est bébé on respire au niveau abdominal et cela est naturel. Et puis on grandit et on accumule des tensions des émotions qui souvent se bloquent et somatisent dans le corps ce qui induit une forme de rigidité diaphragmatique ! La conséquence ? la respiration devient de plus en plus thoracique et surtout de moins en moins large et profonde.

Cette respiration devient parfois superficielle en se produisant uniquement dans la partie haute pourtant si on veut avoir toutes ses capacités de libération des émotions et du stress …

Reprendre une bonne respiration diaphragmatique n’est pas automatique !

Alors comment va t on réapprendre à respirer en partant de vos abdominaux ?

En pratiquant la Respiration Abdominale Auto Subjective Visualisation RAASV Cela va vous aider à mieux comprendre votre respiration et à commencer à vous centrer sur vos perceptions et visualisation. Ce qui est une forme de méditation dynamique bien sûre !

Cela ressemble à la respiration carré 4 inspires 4 expires ,mais ici nous allons associé des temps d apnée.

  • Vous apprendrez à visualiser
  • Vous lâchez les tensions et le stress
  • Vous Assouplissez votre caisson abdominale
  • Vous calmez votre système nerveux autonome enfin apaisé
  • Vous avez enfin un outil pour gérer votre stress au quotidien

la médiation abdo profonde

Ma préférée : la respiration abdominale 4-1-9

  1. Inspirez à travers vos narines pendant 4 secondes et gonfler le ventre.
  2. Réalisez une mini-pause d’une seconde (pour fluidifier la transition respiratoire).
  3. Expirez de manière lente et relâchée pendant 8 secondes et rentrer le ventre.

Dans cette respiration l’avantage tient au faite que l’expiration est beaucoup plus long et qu’elle va donc éliminer le CO2 et plus l’élimination va se faire en plus l’oxygène dans les poumons va rentrer au cœur des cellules du poumon ce qui va amener déjà une oxygénation plus riche en terme de qualité

  • Poser les mains sur le ventre pour mieux sentir le va et vient de sa respiration. Inspirer par le nez en gonflant le ventre comme un ballon.
  • Expirer lentement par la bouche en rentrant progressivement le ventre.
  • Vider l’air de ses poumons.
  • A nouveau, inspirer en gonflant le ventre comme un ballon et en bloquant l’air dans les poumons quelques secondes.
  • Puis, expirer lentement par le nez cette fois ci en rentrant le ventre.
  • Plus longue est l’expiration, meilleure sera la détente.
  • En inspirant, on peut imaginer que l’on se remplit d’oxygène, d’air pur, d’énergie positive. Et en expirant on expulse le dioxyde de carbone, on évacue ses soucis, ses pensées négativesson stress.
Détendre son diaphragme se passe essentiellement à la compréhension des exercices respiratoires au quotidien

Et c’est d’ailleurs cette respiration que nous adoptons naturellement quand nous méditons c’est-à-dire que il peut y avoir une pause à la fin de l’expiration qui est naturellement plus détendu et plus longue.